SCIENCES EXPERIMENTALES

 

Accueil
>

 

Culture scientifique
>

 

réforme du collège
>
Organisation thématique des programmes
L'Evolution
  1. Séquence introductive
  2. Constructions scientifiques et didactiques de la notion d'évolution
Fonctionnement de la planète Terre
Responsabilité humaine
  1. Santé
  2. Education au développement durable
Différents niveaux de compréhension du vivant
Maîtrise de la langue
  1. Séquence introductive
  2. Éléments d'information et de réflexions
  3. Des exemples de pratique en SVT
Démarches en SVT
  1. Séquence introductive
  2. Des exemples de démarches en SVT
Evaluation et socle commun en SVT
SVT et TICE
  1. Séquence introductive
  2. SVT et B2i
  3. Valeurs ajoutées des pratiques TICE et SVT
  4. Des exemples de pratiques en SVT
Ressources en SVT
  1. Ressources scientifiques et pédagogiques

 

Textes & règlements
>

 

 

 

 

 

Réforme du college
Démarches en SVT

Exemples de démarches en SVT

 
Modes de raisonnement
   
1 - par analogie 
définition
exemples
2 - Inductif 
définition
exemples
3 - déductif
définition
exemples
4 - hypothético-déductif
définition
exemples
5 - autres types de raisonnements
définition
exemples
 Remarque : un seul type de raisonnement est rarement mis en jeu ; celui qui est indiqué dans les activités proposées correspond  à la tendance générale.

 
 
groupement des élèves
thèmes
aides
accueil

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Raisonnement par analogie

Il s'appuie sur la comparaison de deux cas et se rapproche de l'induction s'appuyant sur une ressemblance. Il consiste à transférer une connaissance d'un cas particulier à un autre cas particulier qui lui ressemble.

Les formes de l'analogie sont : 

  • L'image, 
  • le symbole
  • la métaphore
  • le modèle. Il est la forme la plus élaborée de l'analogie, en tant que représentation (verbale, graphique, mathématique, …) d'un système réel. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Raisonnement inductif

L'induction procède du particulier au général (G.Gohau Aster 1992). Elle consiste à généraliser à partir d'un série d'observations spontanées ou provoquées. 

  • Elle permet l'élaboration de lois : elle pose de nouvelles vérités mais sans certitude car le nombre d'observations est toujours limité (induction généralisante) : les cygnes observés sont blancs, par induction on dira que tous les cygnes sont blancs mais ceci n'a pas valeur de vérité car il peut exister des cygnes noirs.
FAITS OBSERVES (A) ===================> LOI induite 


  • Elle permet la formulation d'hypothèses à partir d'un nombre plus ou moins élevé d'observations. Cependant cette émission est aussi conditionnée par le savoir existant.
 

 
 
 
 
 
 
Raisonnement déductif 

La déduction procède du général au particulier. Elle se définit par sa seule forme, indépendamment de la vérité des propositions qui y figurent. 
 

  • C'est une méthode de raisonnement par laquelle les propositions sont établies non par une observation directe des faits, mais par référence à des propositions déjà établies


Si A est vraie .............. alors ................. B est vraie.

REGLE ====================> FAIT

La conclusion d'un raisonnement déductif n'est valide que si la règle générale de départ est exacte ou si elle véritablement générale. Mais la réciproque d'une déduction n'est pas forcément juste : A===> B n'équivaut pas à B ===> A 
  • Elle permet d'exploiter un modèle, une loi, une théorie pour expliquer un fait ou anticiper un événement.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Raisonnement hypothético-déductif

Le raisonnement hypothético-déductif caractérise la recherche en sciences expérimentales. Il permet de tester une hypothèse en confrontant ses conséquences (résultats attendus) aux résultats de l'expérience ou de l'observation. 

  • L'hypothèse résulte d'une induction par imagination contrainte et invention, 
  • les conséquences prévisibles résultent d'une déduction du type "si H est vraie alors on doit obtenir les résultats suivants ou observer les faits suivants … ". 
  • Si les résultats obtenus ne sont pas conformes à la deuxième proposition (résultats attendus ou conséquences prévisibles), alors l'implication est fausse et l'hypothèse qui correspond est rejetée. Si les résultats obtenus sont conformes à la deuxième proposition (résultats attendus ou conséquences prévisibles), alors l'implication est juste et l'hypothèse peut être conservée mais elle n'est pas vérifiée. 

 

 
 
 
 
 
 
Autres raisonnements

Le raisonnement PAR L'ABSURDE est une inférence qui s'appuie sur une proposition fausse. En visant à prouver la fausseté de la proposition (réfutation) en en tirant des conséquences manifestement fausses, il est un moyen indirect pour établir la vérité d'une autre proposition.

...