Arrêté du 15 avril 1988
modifié par les arrêtés des 17 septembre 1991 et 20 octobre 1992


LANGUES REGIONALES

Dispositions communes à l'ensemble des enseignements de langues régionales dispensés dans les lycées, constituant le programme des épreuves du baccalauréat de l'enseignement du second degré, du baccalauréat technologique et du baccalauréat professionnel (épreuve obligatoire ou facultative)

Aux termes de la réglementation en vigueur, les langues régionales pouvant faire l'objet d'une épreuve obligatoire ou facultative du baccalauréat sont : le basque, le breton, le catalan, le corse, la langue d'oc, et le tahitien. Les langues régionales pouvant faire l'objet d'une épreuve facultative sont : le gallo, les langues régionales d'Alsace, les langues régionales des pays mosellans, les langues régionales mélanésiennes (ajië, drehu, nengone, paicî).

Les objectifs de l'étude des langues régionales dans les lycées ne sauraient être différents de ceux qui ont été définis pour les langues vivantes étrangères : objectif de communication, objectif culturel, objectif d'initiation à la réflexion linguistique.

L'étude des langues régionales contribue aussi, de manière spécifique, à la formation générale des élèves.

L'enseignement des langues régionales s'attachera donc à respecter les grandes orientations suivantes :

1°) Acquisition ou approfondissement des connaissances en vue du développement progressif de la compétence et de l'autonomie d'expression personnelle en langue régionale, orale et écrite.

2°) Etude de textes et de documents divers (écrits, sonores, visuels, graphiques, etc.), facteur d'un enrichissement culturel structuré.

3°) Réflexion progressivement affinée sur le fonctionnement de la langue et sur le langage.

Etant donné le caractère à de nombreux égards spécifiques des langues régionales, leur enseignement visera :

1°) A mettre en valeur la richesse de chaque langue et de chaque culture régionale en évoquant, le cas échéant, les variantes linguistiques ou culturelles pertinentes qui peuvent être observées à l'intérieur ou à la périphérie de l'aire régionale ;

2°) A préciser les relations qui existent entre la langue régionale et la langue française, cette dernière tenant une place primordiale dans l'environnement communicationnel et culturel des langues régionales ;

3°) A développer les relations qui peuvent s'établir avec les autres disciplines étudiées au lycée, notamment pour la réflexion que l'étude des langues et cultures régionales est susceptible de faire naître dans les domaines de l'histoire, de la géographie, de l'éducation civique, de l'économie, des disciplines artistiques, ainsi que de la littérature française, des langues anciennes et des langues étrangères ;

4°) A tirer de la multiplicité des moyens de communication de ces langues, en exploitant, dans la définition de leurs objectifs d'enseignement comme dans le choix des supports et outils de leurs pédagogies propres, les ressources de la tradition régionale orale, documentaire et littéraire.

Sans jamais se limiter à n'être que la préparation d'une épreuve, l'enseignement sera conçu de façon à permettre aux élèves de satisfaire aux objectifs définis pour l'examen du baccalauréat. Les épreuves de cet examen permettront d'évaluer si le candidat :

- Est capable de comprendre un texte rédigé dans la langue étudiée et représentatif de la culture de la région où l'on parle cette langue (les textes pourront être d'origines et d'époques diverses ; on visera une compréhension globale et approfondie du texte, capable d'en dégager le sens, d'en expliciter les références littéraires et culturelles, enfin d'en faire valoir les intérêts majeurs) ;

- Est capable de s'exprimer à l'oral et à l'écrit (sauf pour les langues qui ne font l'objet que d'une évaluation orale) de manière autonome, personnelle, structurée, correcte et nuancée.

 

Actualités - Ressources pédagogiques - L'enseignement de l'occitan - Productions du réseau - Médiathèque du Cap'òc - Personnes ressources