Votre navigateur ne supporte pas JavaScript. L'affichage de cette page risque de s'en trouver perturbé Canopé Académie de Bordeaux
Faire entrer l'école dans l'ère du numérique
Rechercher
Réseau CANOPÉ
Canopé Bordeaux
Dordogne Gironde Landes Lot-et-Garonne Pyrénées-Atlantiques

   

Journée des langues – CDDP de la Gironde – 15 octobre 2003

 
 
 

Quelles politique européenne des langues ?
 

Intervention de Anne-Jeannette Lagarde
Agence Socrates – Léonardo  da Vinci

Cette intervention se concentre sur la présentation d’outils au sein des programmes Socrates Leonardo.
Ces outils peuvent aider les enseignants à mettre en œuvre les directives de la Commission européenne dans le cadre du plan d’action "Langues".


La barrière linguistique est une sévère entrave au bon fonctionnement de l’Europe politique, économique...
Depuis les débuts de la construction de l’Europe, les citoyens européens sont amenés à se rencontrer : pour étudier ensemble, travailler ensemble, faire du commerce ensemble. Bref, ils doivent être en mesure de COMMUNIQUER aisément.

La commission européenne en a bien conscience et a souhaité particulièrement insister sur ce plan linguistique depuis l’année 2000 où se profilait à l’horizon l’arrivée des nouveaux pays dans l’Union.

En 2001, cette commission a généré l’année européenne des langues pour sensibiliser le public à l’importance d’apprendre des langues tout au long de la vie et non plus dans le cadre scolaire.
Démarrage de la nouvelle action LINGUA 1 et Socrates 2
 
Décembre 2001, le Parlement européen rédige une résolution pour la promotion de l’apprentissage des langues et la protection de la diversité linguistique en Europe .
   

Mars 2002, lors du Conseil européen de Barcelone, les chefs d’Etats européens demandent

  • à ce que l’on veille à l’amélioration de la qualité de l’enseignement des langues dans les différents Etats
  • A ce que, dès leur plus jeune âge, les enfants apprennent deux langues autre que leur langue maternelle


Le 23 juillet 2003, la CE publie un " Plan d’Action Langues " .
Ce plan explique les objectifs de la Commission européenne en matière de politiques linguistiques pour Janvier 2004 – Décembre 2006.
Il vise lui aussi à dynamiser l’apprentissage des langues et la diversité linguistique au sein de l’Union Européenne.
Sa réalisation sera en grande partie assurée par le biais des programmes " Socrates " et " Leonardo ", ( mais aussi par le biais d’opérations telles que le " Portfolio des langues " , Europass et le " Label européen des langues ".

Ce Plan d’action Langues vise 3 objectifs prioritaires :

  1) développer l’apprentissage des langues tout au long de la vie
   
 

2) améliorer la qualité de l’enseignement des langues au sein des différents systèmes éducatifs européens

   
  3) créer pour les citoyens européens un environnement , favorable à l’apprentissage des langues



 

  1) Développer l’apprentissage des langues tout au long de sa vie

Un choix de langues , un éventail aussi large que possible doit être proposé aux apprenants tout au long de la vie – c’est à dire :

 
  • A l’école maternelle et primaire
    Le plan insiste beaucoup sur l’importance de l’enseignement précoce des langues. Dès leur plus jeune âge, les enfants doivent avoir la possibilité d’apprendre 2 langues étrangères

  • Dans les collèges et lycées (enseignement général et professionnel)
    L’objectif est de développer l’apprentissage des langues des pays d'accueil. Ainsi, les élèves, les enseignants, les membres des équipes de direction et les inspecteurs participant à des mobilités ou partenariats Socrates/Leonardo et devraient suivre obligatoirement une préparation linguistique ciblant la langue du pays d’accueil .
    La commission européenne préconise que ce dispositif, qui existe déjà dans le programme " Socrates " se développe de plus en plus.

  • Dans l’enseignement supérieur
    - Tout cursus universitaire devra obligatoirement comprendre un module de compétence

    - Bonne diffusion des possibilités de mobilité Erasmus

    - Un plus grand nombre de cours ciblant des langues dites minoritaires (modimes , langues de l’immigration , langues régionales) doit être dispensé. Les étudiants participant à Erasmus devraient suivre obligatoirement une préparation linguistique ciblant la langue du pays d’accueil.

  • Dans les institutions impliquées dans l’éducation des adultes et la formation continue

  • Dans les établissements relevant de l’éducation spécialisée
   
 

2) Améliorer la qualité de l'enseignement des langues au sein des différents systèmes éducatifs européens

Voici les propositions de la commission européennes :

 
  • Inciter les chefs d’établissements à informer les parents, souligner l’importance des cours de langues dispensés à leurs enfants. Ils doivent bénéficier d’un accompagnement quant aux choix des langues vivantes de leurs enfants, en particulier pour les LV1. La commission européenne souhaite qu’un effort d’information sur l’existence, l’intérêt et le contenu des programmes " Socrates " et " Leonardo " soit fait à l’égard des parents d’élèves, des enseignants et des personnels d’encadrement. Ces programmes restent encore trop confidentiels dans certains établissements.
    Il faut encourager tout projet Comenius 1 qui concerne le partenariat scolaire. Il faut aussi rappeler que les stages Comenius 2 (stages de formation initiale et continue à l'étranger) concernent tous les enseignants, quelle que soit leur discipline. Ces stages s’inscrivent dans l’action " Socrates " et consiste à donner l’occasion à des professeurs en formation initiale ou continue d’aller effectuer des stages à l’étranger pour se recycler en langue, rencontrer des homologues et échanger autour des méthodes pédagogiques. Cette action cible tous les professeurs de langues mais devrait, à moyen terme, intéresser tous les enseignants de toutes disciplines. En effet, l’éclosion de sections européennes, internationales, bilingues motive la double compétence des enseignants à enseigner leur discipline dans une autre langue que leur langue maternelle. Le projet " Comenius 2 " s’inscrit donc dans ce créneau.
    Une autre action du programme " Socrates " s’adresse aux personnels d’encadrement , il s’agit de l’action " Arion " qui consiste à faire se rencontrer des personnels d’encadrement des différents pays : inspecteurs, chefs d’établissements, équipe éducative. Avant de partir effectuer une visite d’étude "Arion", il faut une préparation linguistique.
    Le programme " Leonardo " cible davantage l’enseignement professionnel et les stages en entreprise à l’étranger alors que Socrates cible plutôt l’enseignement général.
    Pour de plus amples renseignements, consulter le site :
    http://www.socrates-leonardo.fr

    L’action " LINGUA 2 " s’inscrit dans le programme " Socrates 2 ".
    Elle concerne tous les acteurs de l’enseignements des langues qui se réunissent dans le cadre de partenariats européens pour essayer d’inventer des outils pédagogiques à destination des enseignants ou des apprenants tout au long de la vie.
    Ainsi, le site Europa de la Commission européenne propose de consulter en ligne le catalogue " Lingua " qui répertorie ces outils pédagogiques fabriqués par des équipes de chercheurs, de linguistes en Europe depuis les années 1995. Malheureusement, ils sont souvent restés sur des étagères virtuels ou pas. Un énorme effort de diffusion s’impose donc.
    La Commission européenne, consciente de cette lacune, voudrait, dans le cadre de ce plan " Langues ", que ces outils sortent de l’ombre. Un travail d’évaluation serait à faire.
    http://europa.eu.int/comm/education/socrates/lingua/catalogue/home_en.htm
  • Le "Label Européen des Langues" (LEL) ne fait pas partie des programmes " Socrates " et " Leonardo ". C’est une opération de la Commission Européenne qui a été confiée fin 2002 à l’agence nationale " Socrates ".
    Il s’agit de motiver pour promouvoir l’intérêt d’apprendre une langue et pour créer, susciter un intérêt ou créer de nouvelles méthodes pédagogiques. Il peut concerner des individus ou des groupes ayant un projet et s’adresse à tous les niveaux d’enseignement et au grand public.
    Par exemple, un spectacle bilingue au moment de la venue d’une classe partenaire ou encore une méthode qui recenserait les points communs entre l’anglais et l’allemand.
    Un nouvel appel d’offre est prévue pour 2004 . Les équipes labellisées sont autorisées à utiliser le logo de la Commission européenne sur le matériel qu’ils ont produit, et, se voient éventuellement décerner une petite subvention dépendant des agences nationales.
    Pour plus de détails, consulter le site le site de Socrates :
    http://www.socrates-leonardo.fr
  • La dernière proposition de la Commission européenne pour améliorer la qualité de l’enseignement des langues est d’inciter les inspecteurs et professeurs de langues européens à s’associer dans le cadre de réseau, à communiquer de plus en plus, et accentuer le développement d’outils pédagogiques destinés à l’enseignement primaire.
   
 

3) Créer pour les citoyens européens un environnement favorable à l’apprentissage des langues

Il faut donner aux citoyens davantage d’occasion de pratiquer et d’apprendre les langues :
 
  • En faisant mieux connaître les lieux et les sources d’apprentissage existants. Faire un effort de diffusion : repérage des centres linguistiques, des écoles de langues, des laboratoires, des bibliothèques, des sites Internet…
  • En multipliant ces lieux d’apprentissage et notamment en ouvrant au grand public les centres de ressources ainsi que les outils existants pendant les créneaux horaires disponibles.
  • En développant le système de sous-titrage des films à la télévision et au cinéma, ce que préconise la Commission européenne. En effet, ce système d’apprentissage habitue l’oreille du citoyen moyen à l’écoute d’une autre langue.
  • En valorisant les compétences plurilingues des citoyens (sur le marché de l’emploi en particulier et ceci grâce à l’utilisation systématique du Portfolio et d’Europass).
    En particulier leurs compétences dans les langues dites minoritaires = langues des nouveaux états rejoignant l’UE, langues des migrants etc

  • En assurant la promotion la plus large possible de l’opération " Label européen des langues "
  • En encourageant les opérations de jumelage des municipalités, des établissements scolaires, des associations
   

" Apprendre d’autres langues, ce n’est pas seulement ajouter des mots à son vocabulaire mais acquérir d’autres modes de pensées ", cette phrase de Winston Churchill, résume l’objectif essentiel de l’Union européenne, c’est à dire faire en sorte que les habitants des 25 pays de l’Union européenne apprennent à mieux se comprendre, à mieux se connaître et à s’accepter dans leur diversité.

Ce n’est qu’à ce prix qu’ils deviendront les citoyens européens solidaires et tolérants et que l’Europe pourra fonctionner.

Mérignac, le 14 octobre 2003, Journée des langues

 

 


Rue Jean Veyri –- CS 50099 - 33701 MERIGNAC CEDEX - Tél : 05.56.12.49.71
©   21/11/2017           

Nous utilisons les composants ABCpdf pour la conversion HTML vers PDF et ImageGlue pour le traitement des images.