Le masque de pierre

Un polar " archéologique "

au Musée de Préhistoire d’Ile-de-France à Nemours

le vendredi 14 novembre 2003 à 20 h 30

Une création originale de Jean-Marie Sirgue et du théâtre de la Fronde

 

Argument du spectacle

Jean-Claude Marquet, conservateur du Musée de Préhistoire du Grand-Pressigny, inventeur du masque de pierre de la Roche Cotard, est à l’origine du projet. Il s’agit d’une pierre figure, collectée puis modifiée par l’homme, découverte en fouilles et rattachée au moustérien et donc à l’homme de Néandertal.

Jusqu’à cette découverte – avec quelques autres figurines – on avait tendance à faire naître l’art préhistorique vers – 35 000 ans, avec l’homme moderne. Le masque de pierre serait donc, sinon la première, du moins une des premières œuvres d’art de l’histoire de l’homme.

De ce fait, la pierre elle-même mais aussi le site où elle a été découverte prennent une valeur incommensurable aux yeux des archéologues.

Que valent les rêves, les recherches, les querelles … d’une poignée d’archéologues en regard des considérations économiques de notre temps ?

Que valent en revanche, nos réalisations matérielles en regard de l’histoire du monde et combien coûteront-elles ?

Que vaut l’art ? Qu’est-ce qu’un faux ? …

 

Notes d’intention de l’auteur

Un archéologue s’est introduit au sein d’une équipe de travailleurs clandestins d’un chantier d’autoroute. Là, il a découvert une pierre d’une valeur archéologique inestimable. Le chef du chantier kidnappe un spécialiste en arts premiers et le convainc de faire un faux (une fausse pierre taillée) afin de jeter le discrédit sur le travail de l’archéologue et permettre ainsi la reprise du chantier.

Jean-Marie Sirgue ne souhaite pas restreindre son propos à de seules considérations archéologiques ou artistiques. Les protagonistes de l’histoire sont des hommes d’aujourd’hui. Cinquante années d’existence les ont malmenés de France en Afrique et de rêves en désillusions jusqu’à ce no man’s land mystérieux où ils choisiront de s’affronter encore ou de collaborer pour une dernière forfaiture.

Le spectacle parle d’Afrique, de chantier d’autoroute, d’hépatite, de vaccination, de Van Gogh et de trahison … L’existence est un curieux fourre-tout …

 

Théâtre de la Fronde

37310 Chedigny

Compagnie professionnelle fondée en 1982 par J.-M. Sirgue, avec à ce jour 25 productions, une participation à de nombreux festivals (Avignon, printemps de Bourges) et de tournées internationales.

 

Le masque de pierre

Auteur metteur en scène : Jean-Marie Sirgue

avec Denis Wettewald Loriat

Jean-Marie Sirgue Mahut

Réalisation Pascale Deneu

Martin Le Moal

Cécile Cluzan

Illustration musicale Svetlana Conan

Création lumière Philippe Bernard

Conseiller technique Bernard Walter (archéologie)

 

 

Musée de Préhistoire d’Ile-de-France

48 av. Etienne Dailly, 77140 Nemours

tél : 01.64.78.54.80

ouvert tous les jours sauf le mercredi de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h 30

 

Tarif unique 9,50 €

dans la limite des places disponibles

Retrait des billets sur place le soir même.

Ouverture de la caisse à 19 h 30.

Début du spectacle à 20 h 30.

 

Manifestation organisée avec le théâtre de la Fronde, par le Conseil général de Seine-et-Marne (Musée de Préhistoire, service du Patrimoine), le soutien de la DRAC Ile-de-France et de la ville de Nemours.