Votre navigateur ne supporte pas JavaScript. L'affichage de cette page risque de s'en trouver perturbé Canopé Académie de Bordeaux Arts et culture

Arts et culture : Archéologie urbaine

 Présentation


Qu'est-ce qu'un Pôle de ressources pour l'éducation artistique et culturelle ?

extrait de la circulaire n°2007.090du 12-4-2007

"L’action d’un PREAC s’articule autour de deux dimensions :
- l’une, territoriale, réunit dans une communauté d’action les différents acteurs concernés par l’éducation artistique et culturelle à l’échelle d’une région (CRDP, IUFM, structures culturelles, etc.) ;
- l’autre, thématique, est liée à la spécificité des contenus qu’il aborde. Des PREAC pourront ainsi être constitués dans les divers domaines artistiques et culturels ( arts visuels, design, danse, musique, théâtre, patrimoines et architecture, littérature, etc.).
Les PREAC peuvent se voir confier une responsabilité nationale, soit de façon ponctuelle en tant qu’opérateur privilégié d’une action spécifique d’accompagnement de la politique éducative, soit de façon plus pérenne au regard de leur expertise dans un domaine particulier.

2 - Les missions principales des PREAC
Les PREAC ont pour vocation de fournir des ressources et des outils pour le développement de l’éducation artistique et culturelle, dans toutes ses dimensions et sur tous les domaines concernés. Ils accompagnent ce dévelop pement selon deux axes principaux :
- la structuration, l’édition et la diffusion des ressources pédagogiques, documentaires ou didactiques ;
- l’organisation d’actions de formation répondant aux besoins exprimés par les différents partenaires.
Constitution de ressources
Les PREAC doivent contribuer au renforcement des connaissances sur les champs suivants : domaines de l’éducation artistique et culturelle ; dimension culturelle des différents champs disciplinaires et pratiques artistiques qui y sont liées ; actualité des arts ; diversité des cultures et des patrimoines. Ils apportent par ailleurs des ressources et des méthodes destinées à enrichir la formation culturelle et artistique des professeurs et des professionnels de la culture intervenant auprès des élèves ; à favoriser la connaissance des œuvres à travers un appareil critique pertinent ; à promouvoir des pédagogies s’appuyant sur de nouveaux outils ; à développer et évaluer les projets d’éducation artistique organisés sur les temps scolaire, péri et extra scolaire ; à permettre la construction de projets d’école ou d’établissement articulant enseignements et actions d’éducation artistique et culturelle. Enfin les PREAC organisent l’accès public à la ressource artistique et culturelle dans le cadre de la veille documentaire en participant notamment à la constitution d’un espace virtuel regroupant les sites internet pertinents dans le domaine considéré.
Actions de formation
Le groupe de pilotage régional chargé de la politique territoriale d’éducation artistique et culturelle a notamment comme mission d’impulser et de renforcer les formations initiales et continues des différents acteurs de l’éducation artistique et culturelle (personnels d’enseignement, d’encadrement et/ou de direction pour le ministère de l’éducation nationale, artistes, professionnels et responsables des structures artistiques et culturelles pour le ministère chargé de la culture). Les PREAC peuvent en ce cas devenir des opérateurs, régionaux ou nationaux, privilégiés de ces formations en lien avec les structures spécialisées partenaires (IUFM, établissements d’enseignement supérieur), au titre de leur expertise méthodologique et thématique. Ils peuvent répondre à des demandes ou soumettre des propositions aux responsables académiques, régionaux et nationaux de la formation initiale et continue. Les actions correspondantes concernent au premier chef les personnes ressources désignées par les autorités compétentes des deux ministères.
La formation des intervenants dépendant des autres ministères
Des accords particuliers peuvent prévoir, le cas échéant, la formation d’intervenants concernés par des dispositifs propres aux autres ministères (notamment les contrats éducatifs locaux ou l’enseignement agricole) et susceptibles d’être associés à la constitution des PREAC. Ce principe s’applique de la même façon en direction des intervenants relevant des collectivités territoriales impliquées ou intéressées."